Origine et recherches en Neurofeedback

Origine du neurofeedback

En 1968, Barry Sterman de l’Université de Los Angeles qui venait d’entraîner des chats à augmenter l’amplitude des signaux du rythme sensorimoteur (SMR 12-15 Hz) fit une découverte inattendue. La NASA qui s’intéressait aux effets d’un combustible de fusée sur l’être humain lui demanda d’examiner le lien entre ce combustible et le déclenchement de crises d’épilepsie. Sterman utilisa pour cela 50 chats dont il se trouvait que 10 avaient participé au préalable à l’expérience d’accroissement des signaux du rythme sensorimoteur. Il constata avec surprise que les 10 chats ayant participé à l’expérience sur le SMR se montraient beaucoup plus résistants au combustible (et à l’épilepsie) que les autres. Il venait de découvrir une application médicale du Neurofeedback avant la lettre.
Ceci a été une grande découverte qui a amené plusieurs chercheurs à s’intéresser au Neurofeedback pour plusieurs pathologies.

Valid XHTML 1.0 Strict